Action de préfiguration#5 (2019) : Résidence artistique autour de la création d’écrins.

Le 25 et 26 mars 2019, 8 professionnelles des métiers d’art ont participé à une résidence, à Pépit’art, pour fabriquer, à l’aide de machines à commande numérique, des écrins sur mesure pour leurs œuvres d’art.

L’écrin est l’allié de l’objet d’art : discret, il le sublime, le protège et favorise la surprise de celui qui le reçoit. Pour remplir ces subtiles fonctions, l’écrin nécessite une facture sur mesure, car par essence les professionnels des métiers d’art réalisent des pièces uniques ou en petites séries.

Loin des standards de l’emballage industriel, Pépit’art a proposé à des artistes et artisans ardéchois de créer des écrins au sein du Fab’Lab de Pépit’art. Fraiseuse numérique, graveuse laser ou encore imprimante 3D ont permis de passer du dessin à la fabrication de formes adaptées aux volumes, fragilité et esthétique des œuvres. 

L’objectif de cette résidence avait pour but d’apprendre aux professionnelles des métiers d’art à utiliser les machines numériques pour les aider dans leurs créations. Durant 2 jours elles ont pu être accompagnées par le fabmanager du Polinno, Florian Rubatat.

A l’issue de cette résidence, elles ont pu exposer, durant les journées européennes des métiers d’art, les 6 et 7 avril, le fruit de leurs travail.

Avec :
·         Tiffany Auzanneau, designer textile, Vernon
·         Fanny Mariette, céramiste, Antraïgues
·         Charline Meyer, céramiste, Saint-André-Lachamp
·         Vanessa Paris, sérigraphe, Grospierres
·         Emilie Rouillon, vannière, Sarras
·         Rachel Heide Rose, plasticienne, Vinezac
·         Anne-Lise Roussy, céramiste, Saint-Remèze
·         Sandro Lafay-Sardano, céramiste, Saint-André-de-Cruzières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *