Bol d’Air au Polinno !

Pour sortir gaiement du confinement, 15 artistes et créateurs sont réunis au Polinno cet été pour donner à voir leurs récentes créations. Bienvenue dans la boutique collective éphémère du Polinno !

Réouverture du Polinno

Youppiii, le Polinno a réouvert !
Après ces longues semaines de confinement, le Polinno est de nouveau ouvert :
⏩le fablab peut recevoir les professionnels les mardis et mercredi sur rdv (http://polinno.art/index.php/equipement-du-fablab/)
⏩ la boutique est ouverte aux horaires habituels, sauf les samedis (http://polinno.art/index.php/2020/03/24/la-boutique/)
⏩les artisans d’art vous accueillent dans leurs ateliers toute la semaine (http://polinno.art/index.php/…/08/les-residents-de-pepitart/)
🔺Un protocole précis a été adopté pour vous accueillir dans des conditions qui respectent les mesures de déconfinement.
Contacts : http://polinno.art/index.php/contact/

Solidarité Covid-19 au Polinno

Le Polinno a rejoint l’élan de la communauté mondiale des Fablab en faveur de la lutte contre le Covid-19. Depuis début avril, il s’est lancé dans la production de visières de protection à destination du personnel soignant, grâce à ses imprimantes 3D (et un peu d’huile de coude). 150 visières ont ainsi été fournies à l’hôpital d’Aubenas et à des Communautés de communes pour leur personnel en charge de la gestion des déchets.

En parallèle, une véritable chaîne de solidarité s’est enclenchée autour de cette initiative : des collectivités, mais aussi des professionnels des métiers d’art ont proposé du matériel (couvertures transparents pour visières, fil élastique etc.). Tifany Auzanneau, designer textile, a aussi proposé de mettre à disposition les plans des mini métiers à tisser élaborés au Fablab à la découpe laser afin d’en proposer aux EHPAD. De même, elle a cousu des masques en tissu à destination des résidents d’EHPAD en prévision du déconfinement.

Un studio photo au Polinno

Lundi 20 janvier au Polinno, c’était journée photo ! 10 artistes et artisans d’art s’étaient inscrites découvrir notre tout nouveau studio photo. Ensemble, et accompagnées par le photographe Aurélien Lambert, elles ont pu tester le matériel et faire les premières prises de vue « studio » de leurs pièces.
Le studio est maintenant accessible à tous les professionnels des métiers d’art du territoire sur rendez-vous. Un tutoriel en ligne pour l’usage du matériel est dispo sur le wiki du Polinno : http://wiki.polinno.art/doku.php

Contact : www.polinno.art et cecile.lucsko@pays-ardeche-meridionale.net

Appel à participations : Résidence de création de mobilier d’expo.

Attention ! en raison du Convid-19, la résidence est repoussée !! Plus d’informations bientôt…

Le Polinno propose comme chaque année une résidence créative (voir résidence 2019 ici) à l’occasion des Journées européennes des métiers d’artPour ce printemps 2020, la résidence visera la création de mobilier d’exposition par et pour les professionnels des métiers d’art. Le but est de concevoir de manière collective une gamme de mobilier modulable pour chacun (formes, tailles, matériaux, gravures, couleur etc.)
Pour cela, durant la résidence, les professionnels des métiers d’art intéressés plancheront  : 
– sur un cahier des charges précis, selon des critères définis à partir des expériences des uns et des autres (ex : le mobilier doit être solide, léger, résister aux intempéries, pliable pour rentrer dans un véhicule, démontable, gravé du logo ou du nom de l’artiste),
– et sur les composantes de la gamme (ex : socles, présentoirs verticaux, plans de travail, espaces de rangement, signalétique etc.).
Ensuite, ils fabriqueront au fablab leur propre mobilier avec l’aide du fabmanager. Il leur sera alors demandé une participation pour les matériaux.
A l’issue de cette résidence, une expo-vente sera organisée au Polinno. La gamme de mobilier y sera présentée, mais les JEMA sont surtout un prétexte pour exposer les créations des participants. L’antériorité du Polinno en matière de participation aux JEMA nous permet d’entrevoir une fréquentation intense avec des ventes intéressantes à la clé.
A terme, les plans et fichiers de cette gamme de mobilier co-conçue seront accessibles à tous les professionnels des métiers d’art du territoire et modulables selon les besoins : ils pourront ainsi venir au fablab leur propre mobilier sur mesure.

Dates : Attention, en raison du Covid-19, la résidence est repoussée à une date ultérieure !
Définition du cahier des charges et des éléments de la gamme : lundi 30 et mardi 31 mars,
Fabrication (il n’y aura pas de miracle : au mieux fabrication totale, au pire, une bonne partie…avec suite à programmer au fablab juste après les JEMA) : jeudi 2 et vendredi 3 avril
Exposition-vente : samedi 11 et dimanche 12 avril

Pour candidater (jusqu’au 31 janvier !) et pour plus d’infos : cliquez ICI !

Les résidents de Pépit’art

Actuellement à Pépit’art

Mariou Lamy-Chappuis, peintre en mobilier

En juin 2019, Mariou Lamy-Chappuis a intégré la pépinière. Peintre sur mobilier, elle démarre son activité et a souhaité rejoindre Pépit’art pour travailler dans de bonnes conditions matérielles tout en étant accompagnée, notamment en matière de communication et de commercialisation. Après une première vie professionnelle dans l’hôtellerie-restauration en tant que responsable d’exploitation, elle a entamé une reconversion progressive. Attirée par le bois, elle a appris à travailler ce matériau de manière autodidacte et aux côtés de son compagnon, menuisier charpentier. Passionnée de décoration, elle s’inspire de différents styles et travaille avec des matériaux variés comme la peinture, le papier peint ou encore des clous tapissiers. Ainsi, elle peut redonner vie à tous types de mobilier, soit en mettant en valeur les essences et le travail d’ébénisterie, soit en donnant une nouvelle allure à des meubles. Elle travaille donc sur commande ou à partir de vieux mobilier chiné. Propriétaires de gîtes, chambres d’hôtes, amateurs de décoration : Mariou s’adapte à tous les projets !

Toute l’année, Mariou vous accueille dans son atelier à Pépit’art les mardi, jeudi et vendredi et en saison dans sa boutique de Berrias-et-Casteljau le jeudi. Elle est aussi présente au marché nocturne de Banne le lundi.

Mariou Lamy-Chappuis, meubleetautrement@gmail.com – Tél : 06 33 10 10 60

Elsa Ray, céramiste

Elsa Ray, céramiste, a intégré Pépit’art en octobre 2019.

Venue du Pas de Calais, Elsa a fait des études de sciences de la terre avant de s’orienter vers les métiers d’art.  La nature étant sa source première d’inspiration, elle dit en effet avoir trouvé avec la terre « une liberté totale au travers de ce matériau qui se modèle de toutes les façons possibles ». Elsa a appris la céramique auprès de Dominique Legros dans le village berrichon de La Borne, village potier s’il en est, qui du haut de ses 200 habitants héberge près de 80 céramistes. Son apprentissage lui a permis d’explorer des techniques diverses, notamment les cuissons primitives, la terre enfumée, le polissage et les engobes gravées, mais aussi la création et l’animation autour de la céramique. Céramiste naturaliste, elle modèle toutes sortes de terres pour donner naissance à des créatures contemporaines ou disparues, légendaires ou réelles qu’elle cuit et recuit avec des procédés divers comme la cuisson primitive à la sciure de bois. Son projet, c’est aussi de créer un lien avec tous les publics autour de la découverte de la nature et la sensibilisation au vivant. Animatrice nature dans une recyclerie en 2019, elle a construit des outils pédagogiques, organisé des animations pour tous les publics : scolaires, centres sociaux, EHPAD, milieu carcéral etc.

Elsa Ray, Le terrier de la hase
Tél : 06 69 92 72 88
zaelray@gmail.com

Les anciens résidents de Pépit’art

Florie KELLER, sérigraphe, Atelier Noir Cambouis, Les Vans

Célia Pascaud, verrier, Saint-André-de-Cruzières

Antoine BRODIN, verrier, Saint-André-de-Cruzières

Charline MEYER, céramiste, Saint-André-Lachamp

Jean-marie LEGOFF, verrier, Joyeuse

Camille MOLET, vitrailliste, Joyeuse

Katia CHIOTTI, céramiste, Fréjus

Sylvie VAN-HAEKEN, céramiste, Joyeuse

Frédéric MULATIER, vannier, Chassiers

Virgine GELAS et Christophe DELINCAK, tapissiers, Jeu de Lin, Labeaume

Gaël FABRE, forgeron coutelier, Saint-Julien-du-Serre

Samuel SAUQUES, verrier, Lorient

Tifany AUZANNEAU, désigner textile maille, Vernon

Anne-Lise ROUSSY, céramiste, Saint-Remèze

Gwladys LOPEZ, Céramiste, Prunet

Polinno, quézako ?

Un projet de territoire

L’Ardèche méridionale est depuis plusieurs décennies un territoire naturellement attractif pour les professionnels des métiers d’art. Des grands noms parmi les verriers, céramistes ou encore tourneurs d’art français y ont en effet élu domicile, l’Ardèche méridionale étant pour eux un lieu de vie, d’inspiration et de création.

Fortes de la présence de ces artistes et artisans d’art, deux collectivités territoriales ont souhaité soutenir le développement de cette filière :

  • La Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie, qui réunit 19 communes des Cévennes d’Ardèche, propriétaire de la pépinière des métiers d’art Pépit’art créée en 2006 sur la Commune de Chandolas.
  • Le Pays de l’Ardèche méridionale, qui intervient pour le compte des 10 Communautés de communes de l’Ardèche méridionale (dont celle du Pays Beaume-Drobie) pour conduire des actions de développement territorial. A ce titre, elle porte un schéma de développement économique des métiers d’art et a en charge l’animation de Pépit’art et la création d’un pôle dédié à l’innovation dans les métiers d’art : le Polinno.

Pour soutenir les ateliers d’art, avec les professionnels des métiers d’art

Au fil des années aux côtés des professionnels des métiers d’art, ces deux collectivités ont fait le constat de difficultés rencontrées au sein des ateliers :

  • des coûts de production élevés dus à la transformation de matériaux souvent nobles et chers, mais aussi à des dépenses en énergie et à des déplacements importants.
  • des compétences périphériques très nombreuses et pourtant essentielles à maîtriser : la commercialisation, la gestion, la scénographie, le marketing, le packaging, l’informatique numérique etc.
  • une gestion du temps complexe où les périodes de créativité passent souvent en arrière plan.

Face à cela, le Pays et la Communauté de communes ont imaginé, avec les professionnels des d’art, un outil leur permettant d’innover pour dépasser les embûches du quotidien : le Polinno. Une étude de faisabilité a été réalisée dans cette optique en 2016 , suivie de préconisations en terme de contenus.

En parallèle, 5 actions de préfigurations ont été conduites pour associer les professionels des métiers d’art au porjet :

Le Polinno : un pôle, trois entités

Le Polinno combine trois fonctions principales :

  • Pépit’art, une pépinière d’entreprises pour accompagner les jeunes professionnels des métiers d’art en démarrage d’activité. Elle est le socle du Polinno, puisqu’elle existe depuis 2006. Actuellement composée de trois ateliers, elle sera prochainement agrandie pour accueillir trois autres ateliers d’art.
  • Un Fablab, ou atelier de fabrication numérique. Il permettra aux artistes et artisans de venir réaliser des prototypes de nouvelles pièces, des éléments de décor, de scénographie, de packaging originaux et sur mesure avec des machines à commande numérique.
  • Un espace de coopération et de résidences artistiques. Il offre aux professionnels des métiers d’art un lieu pour venir travailler à plusieurs, par exemple pour répondre à des commandes collectivement (1% culturel etc.) ou au contraire pour venir s’isoler dans une bulle créative. Il est en outre doté d’un espace de travail partagé pour tous les professionnels en recherche d’un bureau occasionnel ou à usage régulier.

En outre, le lieu comporte une petite boutique permanente de métiers d’art du territoire et organise régulièrement des événementiels artistiques. Un projet d’artothèque devrait aussi voir le jours dans les années à venir.

Le Polinno, un lieu ouvert à tous les publics

Le Polinno a été conçu pour répondre à des problématiques intrinsèques aux métiers d’art. Cependant, il est résolument tourné vers les savoir-faire partagés et l’accès à tous aux outils numériques. Ainsi, il est ouvert à tous les habitants, aux jeunes, aux familles, aux professionnels de tous les métiers, aux passionnés de numérique ou d’électronique, aux bricoleurs, aux établissements scolaires etc.

Sur place, chacun pourra, selon ses envies, visiter une exposition en cours, acheter un objet d’art original, voir des artisans d’art travailler dans leurs ateliers, participer à un atelier de création artistique, réparer un objet, fabriquer un prototype, construire un objet, se former à l’utilisation de machines numériques au Fablab, utiliser un bureau partagé, participer à un atelier de médiation numérique etc.

Bientôt les travaux !

Ce projet mérite cependant quelques travaux pour transformer Pépit’art en Polinno ! C’est la Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie qui réalisera les travaux et qui confiera la gestion et l’animation du lieu au Pays.

Ces travaux sont prévus pour 2020. Le cabinet d’architecture Tamtam planche actuellement sur les plans. Le Polinno devrait au total couvrir 1300 m² comprenant notamment :

  • 6 ateliers d’art de 45 m²
  • 1 espace de coopération et de résidence artistique de 55 m²
  • 1 Fablab de 100 m²
  • 1 espace de coworking de 45 m²
  • 1 espace d’expo-vente de 70 m²

Dans l’attente des travaux, le Polinno a déjà ouvert ses portes : en plus de Pépit’art, le Fablab est ouvert les jeudis et vendredis de 9h00 à 17h00 sur rendez-vous. Florian Rubatat, le fabmanager, vous accompagne dans la réalisation de vos projets.

De plus, des animations sont prévues tout au long de l’année.