Plante connectée

En 2019, la pépinière des métiers d’art Pépit’art accueille un Fablab* pour devenir un Pôle d’innovation ouvert à tous les publics et aux artistes et artisans d’art en particulier.
Venez découvrir ce projet de territoire à l’occasion des animations qui seront proposées tout au long de l’année !
*Fablab : Atelier de fabrication doté de machines numériques pour réparer ou fabriquer tous types d’objets sur mesure. Un fablab permet à chacun.e de s’approprier les nouveaux outils numériques de fabrication.

Ateliers de 1h30 pour 5 personnes

A partir de 7 ans Horaires : 9h30 – 11h00 – 13h30 – 15h00 INSCRIPTION OBLIGATOIRE :
www.inscription.polinno.art

JEMA 2019

Comme chaque année, la pépinière des métiers d’art Pépit’art organise une exposition d’artistes et artisans d’art ardéchois qui donne à voir les liens qui peuvent exister entre l’art et l’innovation, dans une optique de préfiguration du futur Pôle d’innovation des métiers d’art de l’Ardèche méridionale.
Cette fois, ce sont 8 professionnelles des métiers d’art qui dévoileront le fruit d’un travail réalisé avec des machines assistées par ordinateur, autour de la notion d’écrin. Une résidence réalisée au Fab’Lab du Pôle d’innovation dans les locaux de Pépit’art.
L’écrin est l’allié de l’objet d’art : discret, il le sublime, le protège et favorise la surprise de celui qui le reçoit. Pour remplir ces subtiles fonctions, l’écrin nécessite une facture sur mesure, car par essence les professionnels des métiers d’art réalisent des pièces uniques ou en petites séries. Loin des standards de l’emballage industriel, Pépit’art a proposé à des artistes et artisans ardéchois de créer des écrins au sein du Fab’Lab de Pépit’art. Fraiseuse numérique, graveuse laser, plotter de découpe ou encore imprimante 3D ont permis de passer du dessin à la fabrication de formes adaptées aux volumes, fragilité et esthétique des œuvres. 
Venez à la rencontre des 8 créatrices qui se sont prêtées au jeu et qui exposeront leurs boîtes, tubes, enveloppes et étuis en tous genres et de tous matériaux aux côtés de leurs œuvres d’art. 


Tifany Auzanneau, designer textile, Vernon
Fanny Mariette, céramiste, Antraïgues
Charline Meyer, céramiste, Saint-André-Lachamp
Vanessa Paris, sérigraphe, Grospierres
Emilie Rouillon, vannière, Sarras
Rachel Heide Rose, plasticienne, Vinezac
Anne-Lise Roussy, céramiste, Saint-Remèze
Sandro Lafay-Sardano, céramiste, Saint-André-de-Cruzières


SAMEDI 6 ET DIMANCHE 7 AVRIL
DE 11H00 A 19H00
PEPIT’ART
MAISONNEUVE – CHANDOLAS

 VERNISSAGE
 Samedi 6 avril, 16h00
 à Pépit’art

Action de préfiguration#5 (2019) : Résidence artistique autour de la création d’écrins.

Le 25 et 26 mars 2019, 8 professionnelles des métiers d’art ont participé à une résidence, à Pépit’art, pour fabriquer, à l’aide de machines à commande numérique, des écrins sur mesure pour leurs œuvres d’art.

L’écrin est l’allié de l’objet d’art : discret, il le sublime, le protège et favorise la surprise de celui qui le reçoit. Pour remplir ces subtiles fonctions, l’écrin nécessite une facture sur mesure, car par essence les professionnels des métiers d’art réalisent des pièces uniques ou en petites séries.

Loin des standards de l’emballage industriel, Pépit’art a proposé à des artistes et artisans ardéchois de créer des écrins au sein du Fab’Lab de Pépit’art. Fraiseuse numérique, graveuse laser ou encore imprimante 3D ont permis de passer du dessin à la fabrication de formes adaptées aux volumes, fragilité et esthétique des œuvres. 

L’objectif de cette résidence avait pour but d’apprendre aux professionnelles des métiers d’art à utiliser les machines numériques pour les aider dans leurs créations. Durant 2 jours elles ont pu être accompagnées par le fabmanager du Polinno, Florian Rubatat.

A l’issue de cette résidence, elles ont pu exposer, durant les journées européennes des métiers d’art, les 6 et 7 avril, le fruit de leurs travail.

Avec :
·         Tiffany Auzanneau, designer textile, Vernon
·         Fanny Mariette, céramiste, Antraïgues
·         Charline Meyer, céramiste, Saint-André-Lachamp
·         Vanessa Paris, sérigraphe, Grospierres
·         Emilie Rouillon, vannière, Sarras
·         Rachel Heide Rose, plasticienne, Vinezac
·         Anne-Lise Roussy, céramiste, Saint-Remèze
·         Sandro Lafay-Sardano, céramiste, Saint-André-de-Cruzières

Action de préfiguration#4 (2018) :


Du 26 au 30 mars 2018,  à Pépit’art, 12 professionnels des métiers d’art  de l’Ardèche méridionale sont venus réaliser, à l’aide de machines à commande numérique, des outils et prototypes pour leur activité.


Le but ? Explorer l’usage des outils numériques dans le cadre des activités de métiers d’art. Création d’étoffes à partir de motifs originaux ou complexes avec une tricoteuse numérique, création de moules sur mesure ou de mobilier d’exposition démontable avec la fraiseuse numérique, réalisation de prototypes de nouvelles formes avec une imprimante 3D, fabrication de pochoirs ou de sceaux avec une machine de gravure et découpe au laser, travail de formes à partir d’épreuves avec un logiciel de modélisation 3D, etc.
L’enjeu ? Evaluer l’impact que peuvent avoir les technologies de conception et de fabrication numériques sur le fonctionnement des ateliers d’art… sans mettre en péril la plus-value de ces métiers, que constitue leur haute technicité dans la maîtrise de la matière …

Pour cette immersion, céramistes, verriers, bijoutier, peintre, designer textile ont été accompagnés par Florian Rubatat, fabmanager du Polinno.

 

JEMA 2018

Du 26 au 30 mars,  à Pépit’art, 12 professionnels des métiers d’art  de l’Ardèche méridionale viennent réaliser, à l’aide de machines à commande numérique, des outils et prototypes pour leur activité.
Le but ? Explorer l’usage des outils numériques dans le cadre des activités de métiers d’art. Création d’étoffes à partir de motifs originaux ou complexes avec une tricoteuse numérique, création de moules sur mesure ou de mobilier d’exposition démontable avec la fraiseuse numérique, réalisation de prototypes de nouvelles formes avec une imprimante 3D, fabrication de pochoirs ou de sceaux avec une machine de gravure et découpe au laser, travail de formes à partir d’épreuves avec un logiciel de modélisation 3D, etc.
L’enjeu ? Evaluer l’impact que peuvent avoir les technologies de conception et de fabrication numériques sur le fonctionnement des ateliers d’art… sans mettre en péril la plus-value de ces métiers, que constitue leur haute technicité dans la maîtrise de la matière …
Pour cette immersion, céramistes, verriers, bijoutier, peintre, forgeron coutelier, designer textile seront accompagnés par Florian Rubatat (entreprise Microflolab). Concepteur d’outils numériques, passionné de numérique, il sera la cheville ouvrière de cette 4ème action de préfiguration du futur Pôle innovation de l’Ardèche méridionale, porté par le Pays de l’Ardèche méridionale et la Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie.
Les réalisations seront ensuite exposées au grand public lors des Journées Européennes des Métiers d’Art à Pépit’art, les 6, 7 et 8 avril 2018.
Ce projet est co-financé par l’Etat, le programme européen Leader Ardèche3 , le Pays de l’Ardèche méridionale et la Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie.
Plus d’informations ? Contacter Cécile LUCSKO, chargée de mission « métiers d’art » au Pays de l’Ardèche méridionale, au 06 25 21 51 53 et cecile.lucsko@pays-ardeche-meridionale.net

Action de préfiguration#1 (2015) : le FabLab éphémère

A l’occasion des JEMA 2015 dédiées aux « territoires d’innovation », « Pépit’art » a ouvert ses portes pour faire découvrir ses ateliers d’art, mais aussi pour accueillir un FabLab éphémère…

Pour ce faire, Pépit’art a accueilli l’animateur du Glass FabLab du CERFAV de Nancy, qui a mis à disposition son savoir-faire et ses machines.
Sur la base de la mobilisation d’un petit groupe de professionnels des métiers d’art volontaires (bijoutier, sculpteur, maroquinière, verrier etc.) dont les 3 résidentes de Pépit’art, le FabLab éphémère a permis  de connecter le monde numérique aux savoir-faire d’ateliers. L’objectif était d’accompagner ces 10 professionnels pour créer des modèles, formes, moules et prototypes permettant la genèse de nouvelles créations ou de nouveaux procédés de réalisation appliqués à leurs métiers. Mais il a s’agit aussi de créer un temps d’échanges et de découverte sur ces questions d’innovation technologique, en présence d’un animateur de FabLab professionnel.

Imprimante 3D, découpe et graveuse laser, ordinateurs et logiciels libres, chutes de bois, de cuir, de carton…étaient au service de la créativité des professionnels des métiers d’art pour un week-end d’exploration… L’ouverture au public durant les JEMA a attiré de très nombreux habitants et visiteurs, curieux de découvrir les outils numériques.

Vidéo réalisée par l’artiste Aurélien Lambert.