Polinno, quézako ?

Un projet de territoire

L’Ardèche méridionale est depuis plusieurs décennies un territoire naturellement attractif pour les professionnels des métiers d’art. Des grands noms parmi les verriers, céramistes ou encore tourneurs d’art français y ont en effet élu domicile, l’Ardèche méridionale étant pour eux un lieu de vie, d’inspiration et de création.

Fortes de la présence de ces artistes et artisans d’art, deux collectivités territoriales ont souhaité soutenir le développement de cette filière :

  • La Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie, qui réunit 19 communes des Cévennes d’Ardèche, propriétaire de la pépinière des métiers d’art Pépit’art créée en 2006 sur la Commune de Chandolas.
  • Le Pays de l’Ardèche méridionale, qui intervient pour le compte des 10 Communautés de communes de l’Ardèche méridionale (dont celle du Pays Beaume-Drobie) pour conduire des actions de développement territorial. A ce titre, elle porte un schéma de développement économique des métiers d’art et a en charge l’animation de Pépit’art et la création d’un pôle dédié à l’innovation dans les métiers d’art : le Polinno.

Pour soutenir les ateliers d’art, avec les professionnels des métiers d’art

Au fil des années aux côtés des professionnels des métiers d’art, ces deux collectivités ont fait le constat de difficultés rencontrées au sein des ateliers :

  • des coûts de production élevés dus à la transformation de matériaux souvent nobles et chers, mais aussi à des dépenses en énergie et à des déplacements importants.
  • des compétences périphériques très nombreuses et pourtant essentielles à maîtriser : la commercialisation, la gestion, la scénographie, le marketing, le packaging, l’informatique numérique etc.
  • une gestion du temps complexe où les périodes de créativité passent souvent en arrière plan.

Face à cela, le Pays et la Communauté de communes ont imaginé, avec les professionnels des d’art, un outil leur permettant d’innover pour dépasser les embûches du quotidien : le Polinno. Une étude de faisabilité a été réalisée dans cette optique en 2016 , suivie de préconisations en terme de contenus.

En parallèle, 5 actions de préfigurations ont été conduites pour associer les professionels des métiers d’art au porjet :

Le Polinno : un pôle, trois entités

Le Polinno combine trois fonctions principales :

  • Pépit’art, une pépinière d’entreprises pour accompagner les jeunes professionnels des métiers d’art en démarrage d’activité. Elle est le socle du Polinno, puisqu’elle existe depuis 2006. Actuellement composée de trois ateliers, elle sera prochainement agrandie pour accueillir trois autres ateliers d’art.
  • Un Fablab, ou atelier de fabrication numérique. Il permettra aux artistes et artisans de venir réaliser des prototypes de nouvelles pièces, des éléments de décor, de scénographie, de packaging originaux et sur mesure avec des machines à commande numérique.
  • Un espace de coopération et de résidences artistiques. Il offre aux professionnels des métiers d’art un lieu pour venir travailler à plusieurs, par exemple pour répondre à des commandes collectivement (1% culturel etc.) ou au contraire pour venir s’isoler dans une bulle créative. Il est en outre doté d’un espace de travail partagé pour tous les professionnels en recherche d’un bureau occasionnel ou à usage régulier.

En outre, le lieu comporte une petite boutique permanente de métiers d’art du territoire et organise régulièrement des événementiels artistiques. Un projet d’artothèque devrait aussi voir le jours dans les années à venir.

Le Polinno, un lieu ouvert à tous les publics

Le Polinno a été conçu pour répondre à des problématiques intrinsèques aux métiers d’art. Cependant, il est résolument tourné vers les savoir-faire partagés et l’accès à tous aux outils numériques. Ainsi, il est ouvert à tous les habitants, aux jeunes, aux familles, aux professionnels de tous les métiers, aux passionnés de numérique ou d’électronique, aux bricoleurs, aux établissements scolaires etc.

Sur place, chacun pourra, selon ses envies, visiter une exposition en cours, acheter un objet d’art original, voir des artisans d’art travailler dans leurs ateliers, participer à un atelier de création artistique, réparer un objet, fabriquer un prototype, construire un objet, se former à l’utilisation de machines numériques au Fablab, utiliser un bureau partagé, participer à un atelier de médiation numérique etc.

Bientôt les travaux !

Ce projet mérite cependant quelques travaux pour transformer Pépit’art en Polinno ! C’est la Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie qui réalisera les travaux et qui confiera la gestion et l’animation du lieu au Pays.

Ces travaux sont prévus pour 2020. Le cabinet d’architecture Tamtam planche actuellement sur les plans. Le Polinno devrait au total couvrir 1300 m² comprenant notamment :

  • 6 ateliers d’art de 45 m²
  • 1 espace de coopération et de résidence artistique de 55 m²
  • 1 Fablab de 100 m²
  • 1 espace de coworking de 45 m²
  • 1 espace d’expo-vente de 70 m²

Dans l’attente des travaux, le Polinno a déjà ouvert ses portes : en plus de Pépit’art, le Fablab est ouvert les jeudis et vendredis de 9h00 à 17h00 sur rendez-vous. Florian Rubatat, le fabmanager, vous accompagne dans la réalisation de vos projets.

De plus, des animations sont prévues tout au long de l’année.